PAPIER VS NUMÉRIQUE, UNE GUERRE RÉVOLUE ?

Dans une époque où la technologie est en pleine expansion, le papier, lui, subit des mutations. Pour garder le livre au goût du jour, il est nécessaire de le garder en vie, de le faire évoluer lui aussi. Il existe alors de plus en plus de livres interactifs: le livre pop-up, le livre aux effets sonores, le livre de matières et beaucoup d’autres encore. Tandis que certains essaient de sauver le papier au détriment du numérique, d’autres allient les deux pour un résultat inédit.

En effet, Etienne Mineur, designer français de 50 ans et amoureux du livre ne choisit pas son camp. Ancien étudiant à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, il s’est découvert une passion pour le papier. Menacé de disparition par son concurrent, il décide de trouver les points faibles de l’édition et de les combler à l’aide du numérique. Il souhaite faire redécouvrir le livre en proposant une nouvelle expérience utilisateur mettant en place des objets hybrides, le résultats d’un assemblage entre le livre, le jeu vidéo et l’objet – Un mélange plutôt étonnant. Cette nouvelle génération de livres est produite au sein des éditions Volumique qu’il co-fonde en 2009. Une maison d’édition dédiée au livre en papier considéré comme une nouvelle plateforme informatique, ainsi qu’un laboratoire de recherche sur le livre, le papier et leurs rapports avec les nouvelles technologies. 

Le but étant d’enrichir le rapport tactile, émotionnel et intime au savoir qu’offre le livre papier, avec les dimensions nouvelles qu’apporte le numérique, chacun de leur projet exploite une facette de cette union du papier et de l’ordinateur, et explore de nouvelles formes de lecture. En effet, ces dernières années, l’usage du papier est remis en question sans pour autant le faire disparaître. 

L’arrivée du numérique, une menace qui pousse à révolutionner l’expérience de lecture 

Depuis l’arrivée du numérique, les livres prennent de plus en plus la forme de livres objets :  on peut l’ouvrir de haut en bas, en format poster, le lire à l’envers, voir même le déployer dans tous les sens pour en faire émerger un labyrinthe. La faiblesse du numérique étant la peur de l’enfermement dans le monde virtuel, le papier, lui, permet alors au lecteur d’interagir avec le monde réel.

 

Le numérique explore des horizons inatteignables pour le livre

De l’autre côté, le numérique propose de nouvelles formes de narrations. Karoly Fogarassy, créateur de la start-up “L’univers de Lulu & Kroy”, propose une bibliothèque numérique, d’histoires originales et interactives pour les 8-12 ans, visée par des professionnels de la jeunesse. Par le biais de l’application téléchargeable sur l’Apple Store ou le Google Play, les enfants peuvent découvrire des histoires uniques puisque c’est lui qui est aux commandes, puisque c’est lui les héros de l’histoire ! En effet, une multitude de choix s’offre à lui, des montagnes enneigées aux jungles verdoyantes, tout est possible ! Chaque chapitre dure entre 7 et 9 minutes. Cette logique d’offrir les possibilités au lecteur d’être acteur de l’histoire, d’agir selon ses choix, a été utilisé lors d’un épisode de la série Black Mirror, intitulé “Bandersnatch”. Bien que certains aient adoré être décisionnaire du destin du personnage, les avis sont très partagés. Certains spectateurs de la fameuse série ont déclaré avoir détesté tenir une télécommande ou une manette en main pour décider de l’issue de l’histoire. En effet d’autres estiment que les séries permettent un moment de relaxation, de passivité dans la journée, or, dans “Bandersnatch”, certains évoquent avoir été “stressés” d’avoir du faire un choix dans un temps imparti. 

L’invasion du numérique, un effet nocif pour la société

Internet et les écrans sont partout : à l’école, au travail, à la maison, maintenant dans les jeux et les espaces créatifs. Dans ce monde ultra connecté, c’est parfois difficile de se détacher du réseau. 

En France, au moins 5% des adolescents sont accros aux écrans, dépendants et victimes d’internet et des réseaux sociaux. En plus d’être néfaste pour leur capacité à s’insérer dans la société, l’usage de technologies peut avoir des effets nocifs sur le cerveau des enfants. En effets, des chercheurs de l’Institut suisse de  santé publique mettent en garde contre les effets dangereux des radiofréquences sur le développement de la mémoire chez les adolescents. 

En ce qui concerne les écrans (en général), le conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de France met en garde les parents. Ils estiments que les enfants âgés de moins de 3 ans ne doivent en aucun cas y être exposés ! Leur attribuer un  temps excessif devant les écrans (chaînes TV, programmes adaptés à son âge ou autres) peut retarder le développement de l’enfant en bas âge. Ces retards peuvent se traduire par des troubles de la relation, du langage et du comportement (semblable à de l’autisme). 

Sophie Marinopoulos, psychanalyste pointe du doigts de nouveaux dangers qu’elle a pu décelé au sein des familles et causé par les écrans : elle la nomme “la malnutrition culturelle”. Cette expression désigne le manque d’attention et d’accompagnement des parents dans l’éveil des enfants en bas âges. Ce qu’elle appelle “la santé culturelle”, c’est la santé de nos liens, relations amicales ou familiales. Par définition, donc, la malnutrition culturelle c’est ce qui vient faire obstacle à la formation de ces liens : les écrans. Aujourd’hui, on vit à une vitesse supérieure, tellement rapide qu’on en oublie l’enfant et ses besoins. Des adultes frustrés par ce rythme qui souhaitent des enfants mais sans passer par l’horreur de l’enfance : alors pour qu’ils ne fassent pas de bruit, qu’ils ne gigotent pas trop ou qu’ils ne pleurent, ils leur collent un téléphone ou une tablette entre les mains. 

La solution à toute ces problématiques ne serait pas une recette formée d’une cuillerée de  numérique (qui peut avoir des effets nocifs d’enfermement) associé à un soupçon de papier (qui permet  l’interactivité) ? J’ai la solution pour vous ! Venez tester Exnihilo, un jeu de plateau avec complément multimédia pour interagir avec vos adversaires et jouer au delà des limites du jeu de société ordinaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *