L’alternance : la transition de l’école au monde du travail.

étudiant

Dans certaines formations, il est possible d’allier la théorie à la pratique. Considéré comme un salarié, pendant la durée de sa formation, l’étudiant alterne entre cours et entreprise. L’alternance est possible quel que soient le niveau et le domaine d’étude. Cela peut être un bon compromis pour les jeunes en fin d’études ou au contraire pour les jeunes qui n’aiment pas l’école afin d’intégrer le monde professionnel rapidement.

 

Avant de se lancer, voici les points positifs et négatifs d’une formation en alternance :

 

Les points positifs :

  • Rémunération : L’entreprise fournit un salaire à l’étudiant en fonction de son âge et de son niveau d’études, ce qui lui offre une certaine indépendance financière.
  • Expérience : l’étudiant à l’opportunité de mettre en pratique ses acquis de l’école et de se former sur le terrain. Pour une recherche d’emploi ultérieure, c’est un bon point.
  • Accompagnement : pour l’étudiant ayant peur de rentrer dans la vie active, cette expérience peut servir d’année de transition afin qu’il se sente prêt à rentrer dans le monde du travail.
  • Débouchés : beaucoup d’étudiants se voient proposer leur premier emploi dans l’entreprise les ayant accueillis à l’issue de leur formation.
  • Frais de scolarité : Ils sont pris en charge par l’entreprise.
  • Statut étudiant : malgré le fait qu’il soit considéré comme un salarié, il garde son statut d’étudiant ainsi que ses avantages.

 

Les points négatifs :

  • Trouver un employeur : selon les différents domaines, il est plus ou moins facile de trouver une entreprise.
  • Situation géographique : Trouver une entreprise près de son école n’est pas évident. L’étudiant est souvent amené à passer du temps dans les transports.
  • Investissement personnel : allier les travaux de l’école et les journées en entreprise peut s’avérer compliqué.
  • Cours sans application : Les acquis de cours doivent être appliqué en entreprise, or l’étudiant n’a pas toujours l’occasion de les mettre en pratique lors des missions qui lui sont confiées.
  • Appliquer des choses pas encore apprises : L’entreprise ne fait pas évoluer les tâches de l’alternant en fonction des cours qu’il a déjà eus.
  • Ne pas suivre les projets de l’entreprise : lorsque l’étudiant est à l’école, l’entreprise continue d’avancer sur ses projets.

 

réunion

 

Bien sûr, chacun à son ressenti sur l’alternance, et cela peut convenir à certains et pas à d’autres. Les points cités ci-dessus vous aideront peut-être à le savoir. Le plus important à la fin de la formation en alternance reste le diplôme. À vous de faire la part des choses.

 

N’hésitez pas à laisser vos commentaires pour compléter l’article avec vos expériences personnelles. Merci !

Un commentaire sur “L’alternance : la transition de l’école au monde du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *